Qui est concerné par l’ostéodensitométrie ?

radiologie selestat

Comment l’ostéoporose est-elle dépistée ?

L’ostéoporose se manifeste par la fragilité osseuse. Votre médecin vous a prescrit une ostéodensitométrie, un examen de radiologie qui va évaluer la densité minérale osseuse (DMO). C’est un examen simple et non douloureux qui dure 15 minutes. Vous êtes allongé sur un appareil analysant votre colonne vertébrale et l’extrémité supérieure du fémur. Puis les résultats obtenus sont comparés à la moyenne de la population de référence, appelée T-score, et classés en 3 catégories :

  • Normale : le T-score est supérieur à -1
  • Ostéopénie : le T-score est compris entre -1 et -2,5
  • Ostéoporose avérée : le T-score est inférieur ou égal à -2,5

Qui sont les personnes concernées ?

Les hommes et femmes de plus de 65 ans ne sont pas dans l’obligation de faire une ostéodensitométrie. Ce type d’examen n’est pas fréquent et est destiné aux personnes présentant un risque réel de fracture par rapport à leurs facteurs de risque. Une partie de l’examen pourra être prise en charge par la sécurité sociale (depuis 2006). Vous êtes considéré à risques si vous êtes sujet :

  • Aux fractures
  • Aux maladies avec traitement suivi et risqué contenant de la cortisone par exemple
  • A la ménopause avant 40 ans
  • A un Indice de Masse Corporelle < 19 kg/m2
  • A des antécédents familiaux relatifs (fractures, ostéoporose)

L’ostéodensitométrie

L’ostéodensitométrie reste un examen important pour diagnostiquer l’ostéoporose. L’organisme ne fabrique plus assez d’œstrogènes suite à la ménopause et cela contribue énormément au développement de l’os nouveau. Une réduction d’œstrogènes accentue le risque d’ostéoporose. Cela peut aussi être héréditaire et peut se transmettre de génération en génération. Avant 45 ans, on peut avoir eu une ménopause précoce ou un cancer du sein, ce qui accroît le risque d’ostéoporose.

Source : Cabinet de radiologie de Sélestat

Laisser un commentaire





* Champs obligatoires